Les Lufteaux
Bienvenue sur le forum de l'association "Les Lufteaux" !
Nous avertissons nos lecteurs que les échanges entre passionnés d'histoire militaire peuvent contenir des photographies historiques ou de reconstitution représentant des soldats allemands de la seconde guerre mondiale.

Bonne lecture !


Reconstitution historique allemande Luftwaffe WW2
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexionAccès direct au site
Derniers sujets
» Travail associatif en cours...
Hier à 20:22 par Brice.

» 9mm à blanc
Jeu 06 Déc 2018, 21:19 par david@leslufteaux.com

» Marbre de carrossier
Mer 05 Déc 2018, 13:44 par blitz

» Projet d'enceinte bluetooth avec une radio de 1939
Lun 03 Déc 2018, 20:35 par Feles

» Dessins ww2
Lun 03 Déc 2018, 20:06 par Feles

» Zeltbahn camp/ German bivouac
Sam 01 Déc 2018, 17:11 par Brice.

» Carriole, remorque
Ven 30 Nov 2018, 18:53 par blitz

» Citroen U23 et StuG
Lun 26 Nov 2018, 20:42 par david@leslufteaux.com

» Bouteille
Sam 24 Nov 2018, 12:12 par Briceño

» Le U23
Dim 18 Nov 2018, 20:28 par david@leslufteaux.com

» ***Les Lufteaux Tour 2019***
Sam 17 Nov 2018, 13:06 par jossaic

» Camion
Mar 13 Nov 2018, 02:22 par MarcoII

» Gn Mag 30
Mar 13 Nov 2018, 00:17 par david@leslufteaux.com

» Soldbuch
Jeu 08 Nov 2018, 13:40 par Egon Kraaz

» Jeerican Wasser
Mar 06 Nov 2018, 22:24 par blitz


Partagez | 
 

 Compte-Rendu Janvier 2007

Aller en bas 
AuteurMessage
Audrey
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 285
Age : 40

MessageSujet: Compte-Rendu Janvier 2007   Dim 18 Fév 2007, 02:55

Compte rendu WE Janvier.

Nous sommes arrivés le samedi matin après avoir passé une bonne partie du vendredi soir à préparer ensemble notre matériel et régler les derniers détails. En effet, depuis le dernier camp, nous avions notamment souhaité ajouter des marquages et étiquettes sur certains de nos effets et travailler un peu mieux notre paquetage.

Après avoir saluer nos camarades du WE, nous avons décidé d’aller monter notre bivouac non loin du quartier général de notre section. Le caporal chef Müller a rapidement trouvé un endroit à mi-hauteur sur le flan d’un merlon. Cela nous garantissait d’être à l’abri du vent, si terrible en cette saison. Les tentes furent assez rapidement montées et les effectifs répartis entre elles. Ernst fut chargé de creuser un trou pour le feu tandis que Joseph et Hans étaient de corvée de bois. Mathias, lui, s’était plutôt porté volontaire pour monter la garde.

Bientôt, une estafette vint nous trouver pour nous demander de rallier le groupe pour une première revue des effectifs. Après quelques minutes de rappel sur les conditions de sécurité et l’école du soldat, nous sommes partis en entraînement en vue des manœuvres de l’après midi. Il s’agissait d’apprendre à se déployer tout en gardant l’objectif, le commandant et les camarades en vue. L’opération était ardue et dut être répétée plusieurs fois avant que notre groupe en saisisse tout le raffinement. Après une heure de franchissement et de déploiement où l’Ober-Gefreiter Müller se distingua, l’officier commandant nous ramena vers le bivouac pour le repas.

Le gros de la troupe était maintenant arrivé et les sentinelles avaient elles aussi regagné le camp. Notre groupe de combat se rejoignit autour du feu une fois les diverses corvées réalisées. Tout en nous rassasiant, nous commentions les exercices et mirent au courant Mathias qui en était absent. Rapidement, l’heure du rassemblement arriva.
Le chef du groupe désigna les objectifs et forma les groupes ; il s’agissait d’aller à l’assaut d’un groupe de soviets juchés sur le sommet d’un merlon non loin de là. Aussitôt dit aussitôt fait et fort de notre enseignement du matin, nous ne tardâmes pas à envahir le périmètre ennemi. La victoire ne fût pas d’un grand mérite, nous étions bien plus nombreux ; ce fût pour les PK l’occasion de photos glorieuses faciles. L’après midi se poursuivit par diverses patrouilles de combat et escarmouches.

Le retour au bivouac pour le repas du soir fût pour nous l’occasion d’une séance de drill effrénée qui nous réussit bien, en particulier grâce à Joseph, très doué pour cet exercice. Mathias fît une démonstration de la position du tireur pour achever l’instruction. Une médaille fût remise au Jäger Ritz pour sa participation à de nombreuses campagnes.

Avec la tombée de la nuit vint l’envie d’un peu de réconfort. Alors que chacun s’affairait sur sa gamelle, l’officier de la Feldpost vînt nous distribuer le courrier. Muller ne pût s’empêcher de lire à voie haute la lettre de sa compagne qui nous émût tous beaucoup. Un colis destiné à un absent fit le régal de tous.
L’heure de la patrouille de nuit vînt et il nous fallut repartir. L’obscurité rendait le décor très inquiétant car l’ennemi pouvait être partout. Les patrouilles eurent des fortunes diverses ; on nota tout de même le cas d’un soldat attaqué à la baïonnette par un Gi tapis dans l’ombre.
La nuit fût pour tous fraîche mais l’occasion d’un repos bien mérité.

Après un frugal petit déjeuner, le démontage des tentes et la refonte des paquetages fût accomplie. S’en vînt ensuite une nouvelle séance de drill pour notre section puis à nouveau le départ en patrouille. Après quelques nouvelles escarmouches, on décida vers 13 heures d’une séance de photos avant de rentrer. Une fois les salutations et remerciements d’usage, chacun regagna son domicile, crotté, puant et exténué. La reprise de la saison de reconstit semblait prometteuse des bons moments passés et de progression pour tous.
Bientôt allait retentir un nouvel appel qui trouverait tous les Jäger à leurs postes pour de nouvelles aventures et de nouveaux défis !

top
Revenir en haut Aller en bas
http://www.leslufteaux.com
 
Compte-Rendu Janvier 2007
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Lufteaux :: Le campement des Lufteaux :: Compte-Rendu des Sorties-
Sauter vers: